Les spécialités créoles sont marquées par des plats au curry. Les bichiques en sauce raviront les gourmets.

Aussi écrit « cari » surtout dans le pays, cette épice est toujours présente dans les repas traditionnels réunionnais : cari poisson, cari poulet, cari zourites, cari langouste… Et le cari bichiques est très apprécié des Réunionnais. Ce plat est d’ailleurs de renommée mondiale. Accompagné de rougail à la mangue, c’est un vrai régal !

On a l’impression qu’un repas sans bichiques n’est pas festif. Pendant les périodes où ces minuscules poissons transparents sont abondants sur le marché, d’octobre à mars, c’est la liesse ! Le premier week-end du mois d’octobre, le site littoral de la Rivière des Roches attire les pêcheurs et les commerçants, notamment ceux qui y viennent pour accaparer ces petites merveilles. Les touristes sont aussi de la partie car c’est la Grande Fête des bichiques.

Petits alevins de boucheronde, cabot, loche, peu importe le poisson, les bichiques prennent de l’ampleur dans la cuisine créole, ce qui rend leur survie inquiétante. Malheureusement, pour les amateurs, les alevins commencent à se raréfier et cela a beaucoup impacté le prix du kilo. Le fait d’être très prisé et sa raréfaction font de ce met l’or gris de l’île de La Réunion.

Les Réunionnais sont de plus en plus attirés par les bichiques qui sont devenus de repas de fêtes onéreux. Quand vous passez dans ce pays, ne manquez pas de commander cette spécialité créole !