Au moins tous les six mois, vous pouvez apprendre une attaque d’un surfeur par un requin à La Réunion. Certes, mais examinons la situation en toute lucidité… À qui est la faute, à l’humain ou à l’animal ?

La Réunion est dotée de 22 km de lagons. Ce sont des plages protégées où le passage d’un requin s’avère impossible. On parle ici d’un requin bouledogue adulte parce que c’est surtout cette espèce qui est souvent pointée du doigt. Aussi, sur toutes les plages de l’île, vous pouvez toujours voir un panneau de signalisation ou une pancarte disant que la baignade et interdite ou non. Sans parler des filets de sécurité qui sont installés à la limite. Prenons l’exemple de Boucan Canot. Si les filets sont levés, c’est que les touristes peuvent accéder à la zone critique en toute sécurité.

Ceci dit, toutes informations analysées, les attaques se sont toujours passées là où la baignade était interdite ou au moins déconseillée. En plus, il est écrit clairement que c’est à cause des requins. Gare aux désobéissants !

Par ailleurs, passons à un autre raisonnement. Si l’on considère les chiffres, de 2011 à 2017, l’île intense a pu recenser 20 attaques des requins. Parmi celles-ci, 8 ont été mortelles.

Renversons les rôles. Savez-vous combien de requins l’humain blesse-t-il annuellement ? Le chiffre se situe dans la fourchette de 38 à 100 millions ! Nous leur coupons les ailerons et nous les rejetons mutilés à la mer.

Tout ceci pour vous dire qu’il faut comprendre la situation. En plus, sachez qu’il est possible de se baigner en toute sécurité dans les eaux marines de l’île enchanteresse.

Partage avec tes amis










Submit