Lors d’un voyage sur le territoire ouzbek, Tachkent est une destination incontournable. En effet, cette ville est la capitale d’Ouzbékistan. Elle renferme des patrimoines historiques et culturels à couper le souffle. Mis à part cela, cette municipalité dispose de quelques sites de conservations faunistiques. Pour commencer leur périple, les touristes visiteront, par exemple, le parc zoologique de Tachkent. Ce dernier s’étend sur une superficie de 22,7 ha. Dans ce zoo, les bourlingueurs verront plus de 349 types d’animaux qui regroupent près de 3 000 têtes. Ils rencontreront 58 espèces de mammifères, 189 espèces de reptiles, 472 espèces d’amphibiens, etc. Par ailleurs, cet endroit se spécialise dans la reproduction des oiseaux de proie, notamment le griffon à tête blanche et noire fauve ainsi que le condor. En outre, les globe-trotters découvriront un aquarium où sont présentées des faunes marines comme des requins, des murènes, des poissons, des polypes, etc.

Les centres de conservation artistiques ouzbeks à visiter

Lors des séjours en Ouzbékistan, le Musée des arts appliqués de Tachkent comblera les amoureux d’œuvres artistiques. Ce musée a été créé à l’époque soviétique en 1937. Il se situe dans la rue Rakatbochi. Durant la visite de cette galerie, les touristes admireront l’architecture du bâtiment qui combine les techniques artistiques ouzbèkes et musulmanes. Ils découvriront des poteaux en bois sculptés et un mihrab. Mis à part cela, ce lieu expose plusieurs objets datant du XIXe et XXe siècle comme des broderies, des habits, des poteries, des céramiques, des mobiliers, des sculptures en bois, des ferronneries, des bijoux et des instruments de musique. Par ailleurs,le Musée des arts d’Ouzbékistan est aussi un endroit qui vaut le détour. Il présente d’anciennes œuvres d’art de la collection du prince Romanov ainsi que des collections de personnes privées. Ces dernières ont été nationalisées en avril 1918. Les routards y observeront des tableaux, des porcelaines, des mobiliers, des sculptures, des dessins et des gravures, etc.

Les architectures et les monuments historiques à ne pas manquer

Pour parfaire le parcours de la capitale ouzbèke, l’exploration des monuments et des architectures est immanquable. Les voyageurs pourront, par exemple, visiter la médersa Koukeldach. Cette dernière s’avère être la plus importante parmi les 23 médersas de Tachkent. D’ailleurs, elle a été construite en 1568-1569. Cet édifice est constitué d’un haut portail à auvent de 19,7 m, d’une cour intérieure et de deux étages composés de 60 cellules. Autrefois, ces cellules hébergeaient des étudiants en théologie coranique. Puis, au XIXe siècle, ce site a servi de forteresses et de prisons.Depuisle terrible tremblement de terre de 1977, cette structure bénéficie d’un travail de restauration régulier. En outre, les globe-trotters découvriront d’anciens monuments religieux qui ont des charmes exotiques tels que le mausolée Ab BakhrKaffal, la madrasa Barak Khan et la mosquée Tellia Cheikh.

Partage avec tes amis










Submit