La Plaine des Palmistes

A 20 minutes de voiture de Saint-Benoît, la Plaine des Palmistes est un havre de douceur.

D’une altitude moyenne de 1 000 mètres, très arrosé, ce plateau est d’une incomparable richesse botanique. Ce qui explique la diversité de ses productions agricoles. On y sent encore battre le cœur d’une Réunion authentique et conviviale.

Nature et Tradition

Vaste avec ses 8 400 hectares, la Plaine des Palmistes regroupe 4 222 habitants et se situe sur la seule route transversale de l’île, celle qui permet de rallier le Nord au Sud lorsque la route en Corniche est fermée . Entre Saint-Benoît et la Plaine des Cafres, la commune fut longtemps considérée uniquement comme centre de production agricole et de villégiature à la saison chaude . Il y a des fleurs et des arbres partout et depuis peu, les citadins lui trouvent des avantages insoupçonnés. La richesse de la Plaine vient de son sol : agriculture, élevage, production fromagère importante, production florale qui ne l’est pas moins,et surtout site touristique et botanique à l’incomparable richesse . A eux seuls, les remparts délimitant le territoire au Nord et au Sud-Est offrent des paysages grandioses avec notamment la très fréquentée cascade Biberon desservie depuis la Route Nationale par un sentier serpentant à travers une végétation endémique et plusieurs petits cours d’eau .

Bref historique

L’ancienne paroisse Sainte-Agathe fut détachée officiellement de Saint-Benoît en 1899. Elle fut à l’origine peuplée par les “petits Blancs” désargentés après 1848. Ceux-ci s’y exilèrent avec leurs compagnes de couleur, ce qui est à l’origine de la mixité ethnique spécifique des Hauts. Pour les Blancs de la côte Est, la Plaine fut longtemps un refuge contre le paludisme : les moustiques avaient envahi les basses terres du littoral, les ravages de la maladie étaient considérables.

La Plaine des Palmistes garda longtemps, de ce fait, la réputation de villégiature de saison chaude. Centre de la culture du thé dans les années 60, “la Plaine” est aujourd’hui le seul authentique village d’artistes de l’île : écrivains, poètes, musiciens, y trouvent un lieu propice à la création. Il est vrai que le calme s’y prête. La commune possède une réelle tradition poétique avec des ancêtres comme Marc-Henri Pinot ou Guy Agénor.

En lire plus: Source est.reunion.fr

Informations

  • Pays : France
  • Département : La Réunion
  • Superficie : 83,19 km2
  • Nombre d’habitants : 5 741 (2013)
  • Nom des habitants : Les Palmiplainois
  • Code postal : 97431
  • Monnaie : Euros

Office du Tourisme de la Plaine des Palmistes:

  • 258, rue de la République Maison du Parc National 97431 Plaine des Palmistes (La)
  • Tél : 0262 41 17 70
  • Email : info@oti-est.re
  • Web : http://est.reunion.fr

A découvrir

Le Piton de l'Eau

A 1881 mètres d’altitude, au coeur du massif du volcan, le Piton de l’Eau est l’unique lac volcanique de l’île, situé sur la commune de la Plaine-des-Palmistes. Et vraiment, il mérite le détour.

Certes, il faut marcher sur une route forestière pour y accéder, ce qui n’est pas forcément enthousiasmant pour qui comme moi préfère les petits sentiers. Le paysage alentour est cependant bien agréable : des troupeaux paissent tranquillement dans les pâturages de la plaine des Cafres, et au loin la vue porte sur la côte est.

Certes, le lac de cratère est tout petit, mais quel cadre enchanteur ! Carrément idyllique même à la saison des arums, que l’on trouve ici en abondance et qui subliment le paysage ! Une véritable féérie !

En lire plus:

Source www.randonneespourpetitsetgrands.com

A découvrir aussi

  • Église Sainte Agathe
  • Domaine des Tourelles

Piton des songes

Comme son lointain cousin le Piton de Montvert, le Piton des Songes est un gros croissant posé sur la Plaine des Palmistes, qui sert entre autres de Chemin de Croix. Un château d’eau et une grande croix blanche qui se voit de très loin occupent le sommet. Un très agréable sentier a été aménagé tout autour et propose tour à tour des objets en bois de goyaviers, des vues sur la Plaine ou les pitons environnants et un petit sentier botanique. Trois circuits plus ou moins faciles sont proposés en fonction de la population concernée. Quel que soit le choix, ils sont tous faciles. Hélas, une partie de ce piton est de plus en plus envahie par la vigne marronne. Une pancarte en indique même l’origine (voir article ci-dessous).On ne trouve plus beaucoup de traces de l’association Palmest Club Randonnées sur le web, signe que cette association a peut être déposé le bilan. C’est elle et quelques emplois verts qui tentaient d’entretenir l’itinéraire et éradiquer la peste des pestes mais il semble que la vigne marronne soit la plus forte. Espérons que cette pousse rapide ne fermera pas la totalité du circuit pour ne nous laisser que le Chemin de Croix ! Comme plusieurs sentiers sillonnent le piton, on peut se créer un circuit personnalisé en fonction de l’humeur, de la météo ou simplement du chronomètre.

En lire plus:

Source https://www.randopitons.re/randonnee/1454-tour-piton-songes-bras-calumets

Localisation

Newletters

Soyez le premier à recevoir nos actualités et deals

Booking Hotel Ile La Reunion

GRATUIT
VOIR